Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hollande (PS) et Sarkozy (LR) font l’objet d’un très fort rejet

Ils ont intensifié leur bras de fer à distance. Et rêvent toujours de se retrouver en 2017, pour se servir de l’autre comme d’un épouvantail. Mais à un an et demi seulement de l’échéance présidentielle, ni François Hollande ni Nicolas Sarkozy ne parvient à enclencher une dynamique positive dans l’opinion. Comme si les Français ne voulaient pas ce match retour. Le sondage Elabe que publient « Les Echos » et Radio classique, qui prend la suite de notre ancien baromètre CSA (dont il récupère l’historique), sonne à cet égard comme une sévère mise en garde.

Hollande (PS) et Sarkozy (LR) font l’objet d’un très fort rejet

Un niveau « préoccupant »

La cote de « confiance » du chef de l’Etat, plombé par l’absence de résultats tangibles, soit son plus bas niveau de l’année.

« Aucun élément ne semble venir inverser son impopularité chronique. L’impression, c’est que sa courbe ne réagit plus à grand-chose », observe Bernard Sananès, le président d’Elabe, qui juge le niveau de François Hollande « extrêmement préoccupant ».

Sarkozy : « Ses prises de parole ont moins d’impact et ne permettent plus de modifier son image. Il ne profite même pas de l’impopularité du chef de l’Etat », analyse Bernard Sananès.

Jeu de miroirs

Rien ne dit que l’un des deux ne réussira pas à l’emporter en 2017. Mais ils auraient tort de minimiser l’ampleur du rejet qu’ils suscitent : 44 % des Français n’ont « pas confiance du tout » dans le chef de l'Etat et 43 % ont du patron des Républicains une image « très négative ». A l’inverse, ils ne sont que 3 % à avoir « tout à fait confiance » en François Hollande et 5 % à avoir une image « très positive » de Nicolas Sarkozy. Le jeu de miroirs ne s’arrête pas là. Le chef de l’Etat a l’approbation de 76% des sympathisants socialistes quand son prédécesseur est à 79% parmi ceux de son parti. Le premier est rejeté par la gauche de la gauche (il ne dépasse pas 31% de confiance au Front de gauche) ; le second, par les centristes (36% de bonnes opinions à l’UDI et 12% au Modem).

Leur image est particulièrement dégradée dans le camp opposé. François Hollande est à 7 % seulement parmi les sympathisants de droite, et 4 % parmi ceux des Républicains. Contre 6 % et 5 % pour Nicolas Sarkozy chez les sympathisants de gauche et chez ceux du PS. La route est parsemée d’embûches pour le premier, qui doit encore obtenir pour des résultats et faire en sorte qu’ils lui soient crédités, et pour le second, qui doit remporter la primaire à droite . Marine Le Pen est en embuscade. La présidente du Front national ne recueille que 27 % de bonnes opinions dans notre baromètre. Même si, souligne Bernard Sananès, « ce qu’elle représente et ce qu’elle dit est plus structurant que son image personnelle ».

Source : Les Echos

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

France Nation

Blog créé pour partager avec les citoyens des connaissances, des informations et souligner certains abus, en vue de clarifier les choses afin que chacun, puisse se forger leur propre point de vue, réflexion...
Voir le profil de France Nation sur le portail Overblog

Commenter cet article